top of page

Industrie : Les 5 conseils pour bien gérer le traitement de l'eau

Gérer efficacement le traitement de l’eau est essentiel pour tout type d’industrie. Qu’il s’agisse de l’automobile du nucléaire ou encore dans de nombreux autres domaines, on retrouve l’eau à chaque étape de la chaîne de production et maîtriser son traitement est aujourd’hui vital pour sécuriser l’avenir de votre activité.  

Pour vous aider dans votre projet de reuse industriel, nous vous invitons à prendre connaissance des conseils clé pour réussir cette étape avec brio. 


Conseil n°1 : Collecter et bien analyser vos eaux industrielles


La première étape consiste à collecter et analyser méticuleusement vos eaux industrielles. L’enjeu est d’identifier les types d’eau que vous aurez à traiter, leur quantité et surtout leur composition. Ces informations vous permettront de lister précisément vos besoins de traitement et de choisir les solutions les plus adaptées.

Tout d’abord il est primordial de recueillir un maximum d'informations sur votre circuit d’eau. Commencez par schématiser le parcours de l’eau afin d’avoir une vision claire.


illustration d'un circuit d'eau industriel

 Suite à cela identifiez les informations clé relatives à votre installation : 

  • A quelle étape du processus industriel l’eau intervient-elle ? 

  • Quels types d’eau sont utilisés à chaque étape (dure, adoucie, osmosée)

  • Quels sont les débits observés (moyens et pointes) ? 

  • Quels sont les volumes d’eau journaliers et annuels ?

  • Quelle est la qualité d’eau attendue en sortie de traitement ?


Ensuite, il sera nécessaire d'installer plusieurs points de prélèvement le long de vos systèmes d’évacuation. L’enjeu à cette étape sera notamment de respecter les normes de sécurité et d’hygiène pour assurer la sécurité de votre équipe et de l’environnement. Il est recommandé de faire appel à un laboratoire d’analyse accrédité COFRAC. Ces experts s’assureront de choisir les bons contenants pour le transport et les conditions de stockage adaptées pour ne pas compromettre vos échantillons (contamination ou altération).


L'analyse des eaux industrielles doit être effectué en laboratoire afin de réaliser une batterie de test visant à obtenir des données précises sur les caractéristiques de vos eaux usées : 

  • Le pH des eaux;

  • La turbidité : l’aspect plus ou moins trouble des eaux; 

  • La dureté des eaux

  • Leur conductivité

  • Leur composition en ions (sulfates, nitrates, chlorures, calcium…)

  • La typologie et la quantité de micro-organismes présents;

  • La demande biochimique en oxygène (DBO) : la quantité d’oxygène consommée par les bactéries et micro-organismes;

  • La demande chimique en oxygène (DCO); 

  • Les matières en suspension (MES) présentes;

  • Les métaux lourds présents… 



Conseil n°2 : Identifier le système de pré-traitement idéal


Avant même d’aborder la question de la réutilisation, vous devez déterminer le système de prétraitement le plus adapté. Grâce aux résultats de l’analyse initiale, vous serez en mesure de choisir le procédé de filtration des polluants adéquat. Ainsi, vous devrez prendre en compte plusieurs facteurs : 

  • La nature et la concentration des contaminants à éliminer, 

  • Le débit et la température de l'eau usée, 

  • L'espace disponible sur votre terrain pour l’installation, 

  • Les coûts initiaux et de fonctionnement du système.


On distingue notamment plusieurs modes de prétraitement de l’eau :

  • Les prétraitements physiques : ils séparent les polluants volumineux grâce à différentes méthodes telles que le dégrillage, le débourbage, la dilacération, le dessablage ou encore le déshuilage et le dégraissage. 

  • Les prétraitements chimiques: grâce à des produits coagulants, les particules en suspension se rassemblent en amas solides pour faciliter leur extraction. Ils permettent également de diminuer la toxicité de l’eau. 

  • Les prétraitements biologiques:  ils permettent de décomposer les substances organiques biodégradables grâce à des micro-organismes.

Le choix de votre système doit être en phase avec votre domaine d’activité, vos objectifs de traitement ainsi que vos limites techniques et budgétaires. 


Conseil n°3 : Prototyper et tester votre dispositif de traitement de l'eau industriel


En matière de reuse, pas de précipitation ! Une telle initiative ayant un impact fort sur l’ensemble de votre activité, rien ne doit être laissé au hasard. Plutôt que d’opter pour des systèmes standards, nous vous conseillons de vous tourner vers des systèmes sur-mesure conçus spécialement pour votre exploitation. 


Tout d’abord, les entreprises spécialisées s'attellent à concevoir un premier prototype. L’objectif sera d’effectuer plusieurs tests simulant les conditions de traitement réelles grâce aux données recueillies en début de projet et grâce à l’analyse des eaux prétraitées. 

Les traitements secondaires et tertiaires améliorent considérablement la qualité des eaux recyclées  peuvent même conduire à la production d’une eau de qualité similaire à celle de l'eau potable.


Une fois que votre prototype atteint les critères attendus en matière de qualité et de quantité d’eau industrielle traitée, votre partenaire réalise un chiffrage du système à industrialiser



Conseil n°4 : Former votre équipe aux opérations de maintenance


Pour que votre système de REUT perdure, il est indispensable de sensibiliser et former vos équipes aux opérations de maintenance. Comprendre la chimie derrière l’installation, repérer les résultats traduisant un ralentissement ou un défaut du système … autant d’éléments à maîtriser pour maintenir la sûreté et la fiabilité de vos installations.


Vous devez prendre en considération différents éléments pour former au mieux votre équipe : 

  • les types de maintenance (préventive, corrective, améliorative),

  • les procédures opérationnelles standards, 

  • les outils requis, 

  • la prévention des risques

  • le suivi des indicateurs de performance

  • la documentation référence.


Soignez particulièrement votre méthode de formation et n’hésitez pas à intégrer votre partenaire en traitement de l’eau dans le process. En effet, en ayant une équipe consciente de vos enjeux en matière de traitement de l’eau et formée pour intervenir sur votre système, vous capitalisez sur son efficacité sur le long terme. 



Conseil n°5 : Mesurer et ajuster en continu


Attention ! Si votre système est installé et fonctionnel, cela ne veut pas dire que le travail est terminé. Même si vous avez implanté un dispositif de REUT autonome, il est indispensable de mesurer ses performances en continu


D’une part pour vous assurer que vos eaux traitées respectent les règlementations environnementales en matière de qualité et d’autre part pour optimiser votre consommation d'eau et faire des économies. Nous vous conseillons de mettre en place des sessions de vérification fréquentes et de définir des seuils d’alerte pour déclencher des analyses approfondies et des plans d’actions correctifs.

Pour faciliter le suivi, plusieurs options s’offrent à vous : 

  • les mesures en temps réel à l’aide de capteurs et sondes installés directement sur votre installation

  • les mesures en laboratoire suite à l’envoi ponctuel d’échantillons 


Renseignez-vous auprès de votre partenaire en traitement d’eaux usées pour savoir ce qu’ils préconisent en matière de fréquence de suivi. Par ailleurs, ils seront en mesure de développer des suivis automatiques sur mesure en phase avec les besoins de votre activité.



Conclusion


Vous avez désormais toutes les clés pour aborder votre projet de traitement d’eau industrielle sereinement.

En appliquant ces différentes recommandations, votre industrie contribuera activement à la préservation de l’environnement : en réduisant  votre consommation d'eau tout en améliorant l’efficacité de vos procédés de production.

Si vous vous posez des questions ou que vous souhaitez savoir si la REUT peut s’appliquer à votre activité, contactez-nous et discutons ensemble de votre projet. 

Comments


bottom of page